Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 17:42

Avec Acide sulfurique, Amélie Nothomb publiait son quatorzième roman en 2005... Pour moi, l'un de ceux que je retiens avec "Mercure" (1998) et "Stupeur et tremblement" (1999).

J'ai eu envie de le relire.

 

Le thème est très provocateur : «téléréalité» ou plutôt «télé-poubelle».
 

acide sulfurique nothomb

 

« Vint le moment où la souffrance des autres ne leur suffit plus : il leur fallait du spectacle ».

 

 

Cette fable est construite sur l'équivalence entre les émissions de téléréalité et l'univers concentrationnaire. Une chaîne de télévision organise un reality-show qui se déroule dans «un camp semblable à ceux pas si anciens des déportations nazies».

Toutes les séquences sont suivies par des caméras : rafles, wagons à bestiaux, baraquements, coups de schlague, «moments d'émotion» sur les paillasses, puis élimination physique des participants par vote interactif du public... Les personnages, à peine esquissés, correspondent à leur nature de numéros. Pour corser le tout, on suit les émois d'une kapo, Kapo Zdena, intellectuellement complexée, qui tombe amoureuse d'une lumineuse jeune fille internée, matricule CKZ 114.

Plus les gens s'indignent sur l'émission et plus elle est regardée. Elle offre une vision très dérangeante des dérives de notre société voyeuriste.

On voit l'intention. Nothomb entend pousser à son extrémité la logique de la téléréalité...

Ce livre provoque l'objection. Certains attaqueront Amélie Nothomb sur les principes : comment ose-t-elle instrumentaliser un génocide pour satiriser un Audimat ? D'autres pourront la contester car il est douteux que la téléréalité accouche jamais d'un reality-show crypto-nazi.

Et si c’était vrai ?????

 

De quoi fait réfléchir sur cette téléréalité qui envahit les programmes.  

Je pense hélas que notre pays est mûr pour en arriver là vu le ramassis de conneries diffusées à la télévision...

Décidement, la célèbre formule qui date de l'antiquité "du pain et des jeux" est toujours actuelle, rien de tel pour abêtir un peuple et le manipuler !

 

Mais nous avons le choix, celui de ne pas appuyer sur le bouton...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dilettante - dans Livres
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche