Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 18:12

A cause de l’agitation qui s’est faite autour de l’affaire Cassez au Mexique, l’année France Mexique n’a pas eu lieu et nous a donc privée de bien des plaisirs, toutes les expositions (Frida Kahlo, Diego Rivera, Jose Clemente Orozco) ayant été annulées.

C’est donc avec un grand intérêt que j’avais programmé ma visite dans ce musée, qui est l’un de mes préférés dans le monde.

Il a fallu quatre-vingt années pour revoir Diego Rivera (1896-1957) au MoMA.
 

Moma Rivera 01

 

Moma Rivera 02 Moma Rivera 03 Moma Rivera 04

 

C’est en effet en 1931 que l’artiste accrochait ses œuvres murales « mobiles » sur les murs du MoMA. Ses murales, grandes fresques monumentales peints sur des murs sont intransportables, il réalise donc ces œuvres « portatives » pour l’occasion.

 

Son oeuvre "Révolution agraire, Zapata" est une virulente critique  de l’inégalité du système mexicain de répartition agraire. Ici on voit Zapata à côté de ce splendide cheval blanc.

 

Moma riveraLa Révolution agraire Zapata

 

Avec "Frozen Assets" on plonge dans le capitalisme et ses excès. 

La Skyline de Manahattan s'oppose à la vie réelle de la population qui semble être écrasée et engloutie dans les entrailles de la mégapole.

On peut y faire un parallèle avec les décors du film Metropolis de Fritz Lang qui ressort actuellement à la Cinémathèque française.

Moma Rivera Frozen Assets

 

J'ai un faible pour ce fabuleux et féroce guerrier !

 

Moma Rivera guerrier indien

 

Cette rétrospective propose aussi quelques ébauches, des dessins grand format, des travaux liés à son mural réalisé pour le Rockefeller Center.

Après avoir vu in situ les peintures murales dans de nombreux lieux au Mexique je dois néanmoins avouer que je suis déçue par cette exposition que j'ai trouvé pauvre. 

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce grand muraliste mexicain, je vous rappelle un bon livre écrit sur le couple sulfureux  Frida Kahlo et Diego Rivera : Jean-Marie Gustave (JMG pour les intimes) Le Clézio publié chez Gallimard "Frida et Diego".

A voir ou revoir le film "Frida" avec (la non moins sulfureuse et sculpturale) Salma Hayek et Alfred Molina, excellente prestation pour ces deux acteurs.

 

Si vous allez à New York, c'est à voir jusqu'au 14 mai 2012 !

Partager cet article

Repost 0
Published by dilettante - dans Musées & expositions
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche