Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 09:30

Au printemps le Japon célèbre "Ohanami"  la fête des fleurs et surtout du cerisier. C'est la période idéale pour venir se ressourcer au jardin japonais de Compans-Caffarelli.

Un jardin japonais respecte un code particulier :

- ce doit être un lieu clos (mur, haie, clôture….) qui utilise les éléments suivants : le végétal, le minéral et l’aquatique.

- il doit comporter une maison de thé ou un pavillon (qui est alors une habitation), un pont,

- il propose un espace de sable ou de gravier dans lequel sont dessinés des motifs ainsi que des rochers, aux formes qui n’ont rien du hasard

- des allées en terre, gravier ou pierres sont tracées afin d’amener le promeneur à découvrir le jardin

- on doit y retrouver des éléments de décoration tels une lanterne (généralement de pierre), une statue et de l’eau où vivent en paix des carpes Koï.

 

Le jardin japonais de Toulouse fait partie du jardin Compans Cafarelli qui a été aménagé sur les anciennes casernes et a vu le jour à la demande de Dominique Baudis, amateur de culture japonaise.

Cet ensemble de 10 hectares d’espaces verts comprend le jardin japonais de 7.000 m² et 700 m² de surface aquatique.

 

Il s'inspire de la villa impériale. Il est organisé autour du plan d'eau qui joue ainsi le rôle de miroir.

 

plan compans 

Plan du jardin japonais de Toulouse

 

Dans un jardin sec, l'eau est symbolisée par les graviers ou le sable et les montagnes par des rochers

Les sillons reproduisent l'onde des vagues

Deux groupes de rochers représentent l'un l'île Grue (surmontée d'un pin), symbole d'immortalité et l'autre l'île Tortue, symbole de longévité.

Ce sont des roches du Sidobre (montagne noire). On utilise toujours des roches de proximité.

 compans 03

 

 compans 01

 

Cerisier en fleur qui accompagne le pont

 

En ce 16 avril 2016 règne une douceur agréable sur Toulouse, les fleurs explosent dans le jardin, il faut vite les admirer avant d'éventuelles pluies qui les feraient se flêtrir.

 

2014 Jardin japonnais en fleurs 04 2014 Jardin japonnais en fleurs 07 2014 Jardin japonnais en fleurs 08

 

2014 Jardin japonnais en fleurs 03

 

2014 Jardin japonnais en fleurs 02 2014 Jardin japonnais en fleurs 06

 

 

Le pont de bois avec sa couleur rouge vif, qui peut être considérée comme la couleur sacrée au Japon, attire le regard. Sa couleur ne doit rien au hasard. Couleur de feu et d’énergie, elle symbolise le fait que pour enjamber la rivière, il faut le faire d’un pas alerte. La peinture jaune qui ceint le pont mais qu'on ne distingue pas ici symbolise le cercle lunaire. Ce pont nous amène sur l'île du Paradis où l'on retrouve l'île Grue et l'île tortue. C'est par le pont de pierres plates que nous quittons l'île du Paradis.

 

compans 10 compans 09

Le sage veille

 

La lanterne éclaire le chemin et sert tout à la fois de point de mire et de point d’observation.

 

compans_11.jpg

 

 

compans 06

 

Vue du mont Fuji en premier plan

 

compans 05 2014 Jardin japonnais en fleurs 05

 

 Les bambous agrémentent la vue mais ne la cachent pas.

2014 Jardin japonnais en fleurs 01 2014 Jardin japonnais en fleurs 09

 

Le toit de la maison de thé est recouvert d'écailles de bois (bardeaux de Red cédar) et le plafond caisson représente le tracé des rues de Kyoto.

   compans caisson

 

 De la terrasse de la maison de thé on embrasse la totalité du jardin et on peut admirer la lune...

 

compans terrasse

 

 


 

 Le jardin japonais de Toulouse ayant été profondément inspiré par la villa katsura Rikyu de Kyoto, je vous en propose quelques extraits :

 

cloture bambou haie

Le jardin de la villa Katsura est une référence pour les paysagistes du monde entier. Elle fut construite pendant la période Edo au 17ème siècle.

 

katsura 01 katsura 02

 

Si vous souhaitez continuer la visite de beaux jardins japonais, voici quelques liens à consommer sans aucune modération !    

 

- le parc oriental de Maulévrier

- la villa impériale Katsura Rikyu de Kyoto sur Wikipédia

Partager cet article

Repost 0
Published by dilettante - dans France
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche