Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 00:00

Jeudi 4 novembre, je me suis orientée vers le tourisme qualifié de "industriel" avec un groupe constitué.

L'usine de dépollution des eaux usées de Ginestous-Garonne, située à quelques pas de Blagnac, est visitable (en groupe).

Notre guide Marjorie de la société Taxiway dirige la visite du jour avec dextérité et compétence.

 

 

ginestoux1

 P1170891

 

Il existe deux types de collecteurs :

-       le collecteur pour les eaux pluviales : un siphon piège les déchets (cent tonnes de plastic sont piégées, essentiellement des bouteilles) et l’eau est rejetée dans la Garonne ;

-       le collecteur des eaux usées qui sont acheminées à l’usine de Ginestous pour y être traitées.

 

L’usine de Ginestous-Garonne traite les eaux usées de la ville de Toulouse et des communes périphériques raccordées sur les réseaux de Toulouse (950 kilomètres de canalisations) : Balma, Colomiers (en partie), L’Union, Quint-Fonsegrives, Ramonville, Saint-Orens, Tournefeuille (en partie) en deux postes de relèvement nord et sud.

En raison d'une très grande automatisation, 75 personnes y sont employées.

 

P1170871

 

Plusieurs salles de contrôle sont réparties dans l'usine.

 

La "destination" de cette usine n'empêche par un bel environnement et une belle architecture, la preuve :

 

 

P1170882

 P1170875

 

Elle est composée de 4 unités G1 (G pour Ginestous tout simplement), G2, G3 et G4.

 

Schema usine

 

A l'époque, en 1954, cette usine était la seconde unité de traitement des eaux usées après Paris.

L'unité G1 est dimensionnée pour traiter + ou - 400 000 équivalent-habitant

L'unité G2 pour 100 000 équivalent-habitant

L'unité G3 pour + ou - 200 000 équivalent-habitant

Quant à la nouvelle unité G4 opérationnelle en 2004, elle traite les eaux des autres unités pour retirer l'azote, l'eau étant alors rejettée dans la Garonne. Sa capacité de traitement est de 800 000 équivalent-habitant.

 

Il faut au total 8 heures de dépollution pour que l'eau soit rendue claire (dépolluée à 75%) et remise dans son milieu naturel (la Garonne).

 

 

Les étapes du traitement des eaux usées

 

P1170867

 

 

A l'étape du désableur-déshuileur, la nature des déchets récupérés est de 60 tonnes de graisses et 90 tonnes de sable par mois.

Les graisses sont incinérées à Ginestous, le sable est éliminé à l'usine des ordures ménagères du Mirail ou utilisé en remblais.

 

P1170881

 

 

Les étapes du traitement des boues

 

P1170868

 

Les boues sont épaissies dans la « calle à boues »

Elles sont valorisées à 60% :

- 30 % en granulés

- 30 % en compostage (obtenu en deux étapes, l’une de 6 semaines et une autre de 8 semaines)

les 40 % restant sont incinérés.

  

Le volume de boues déshydratées par séchage thermique est d'une tonne par heure dans le tambour ci-dessous dont la température oscille entre 300 et 500°. Il en sort des granulés pour l'épandage agricole.

 

P1170887

 

   

Il n’y a que 6000 hectares épandables sur la Haute-Garonne et les boues ne doivent pas quitter le département, d’où la fameuse formule « chacun sa merde » !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dilettante - dans Visite industrielle
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche