Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 14:53

Croyez-moi faire une BD ce n'est pas du tout buller !

 

BD 01

  Vitrine de la Maison Midi-Pyrénées 1 rue Rémusat à Toulouse

 

Grâce à la Maison Midi-Pyrénées et à Joris, je sais maintenant (presque) tout sur la création d'une BD et comme je suis altruiste, je veux bien partager avec vous !

 

Ce "parcours du combattant" se décline en 11 étapes :

 

BD 07

 

Etape 1 : Idée

Oui il faut avoir des idées !

Etape 2 : Synopsis simple

Ce sont les grandes lignes d’une histoire

Etape 3 : Recherches

Rencontrer le dessinateur et faire des recherches. Pour le dessinateur, les recherches sont aussi l’occasion de définir et cerner son personnage (en prenant en compte tous les détails : époque, situation…)

BD 02

Etape 4 : Synopsis détaillé

Le scénariste écrit un synopsis détaillé (actions décrites chronologiquement).

Quand le scénariste et le dessinateur sont d’accord on passe au scénario

Etape 5 : Scénario

Le scénariste propose au dessinateur tout ce qui va se passer dans chaque case.

Etape 6 : Découpage

Représentation simple de ce qui va se raconter

Etape 7 : Story-board

Version grossière de la page. Agencer le personnage, le texte et le décor.

Etape 8 : Crayonné

C’est la version au propre du Story-board

 

BD 13

Etapes 7 Story-board et 8 Crayonné

Etape 9 : Encrage

Passer le dessin à l’encre

Etape 10 : Couleur

Le photograveur sort un encrage sur papier transparent des traits noirs et une planche couleur avec des traits gris

Etape 11 : Planche

Planche finale

 

Et voilà votre BD est faite !

 

La grande différence avec le cinéma, c’est le mouvement et le son.

 

Le dessin doit être dynamique pour « créer » le mouvement.

BD 05

Pour le son on ajoute des onomatopées ("bruitage" en BD). Il faut l’utiliser à bon escient.

 

BD 14

 

Ensuite, on peut encore appuyer un bruit en augmentant la taille des caractères ou la couleur.

 

Les idéogrammes sont des petits dessins exprimant l’émotion du personnage.

 

BD 10

 

Par exemple, tacitement, des bougies indiquent que le personnage est "dans les vapes", une ampoule qu'il a une idée.

 

Bien entendu ces onomatopées et idéogrammes dépendent de la culture du pays.

 

Pour la voix c’est la forme des bulles qui est significative.

BD 11

 

Nouvelle difficulté : les expressions du visage. Les yeux et la bouche sont les déterminants.

 

BD 06

Avec deux expressions, en inversant les bouches, on en créait 2 autres.

 

BD 03 BD 04 

Dans une BD, le mouvement et l’expression sont le gage de réussite.

 

Il y a environ un an de travail de l’idée à la planche.

Le nombre de pages est imposé par l’imprimeur. Il agence 16 planches par feuille, ainsi de nombreuses BD font 46 pages (3 livrets de 16 pages). Tintin qui fait 62 pages est donc composé de 4 livrets.

 

La page est achetée environ 300 euros par l’éditeur.  

 

Joris Chamblain est animateur en CLAE et scénariste de BD. Il a publié son premier album "Recherche d’emploi" en octobre 2010.

 

BD 15

 BD 16

 

BD 17

 

   

 

 

Dans la BD on ne dépose pas de brevet pour ses créations.

Néanmoins quelques procès ont été menés contre de vilains copieurs.

Les oeuvres connues tombent dans le "domaine plublique" et le plagiat n'est plus possible.

Par exemple qui de nos jours ne sait pas qui sont ces ombres ?

 

Cette animation était proposée en avant-première de la 5ème édition du festival de la BD qui se déroulera  sur la place du Capitole à Toulouse les 6, 7 et 8 mai 2011.  

Dessinateurs, auteurs et coloristes seront au rendez-vous avec des ateliers créatifs et des animations.

La BD comme vous en rêvez !   

Repost 0
Published by dilettante - dans Culture
commenter cet article
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 17:36

A Pâques il n’y a pas que les cloches (ça on les a toute l’année !) il y a aussi les œufs. Et des œufs par milliers, vous en trouvez le lundi de Pâques à Bessières (31), sous forme d’omelette.

Voici bien une manifestation hors du commun, parrainées par la Confrérie mondiale des chevaliers de l'omelette, qui mérite d’être vue au moins une fois dans sa vie : l’omelette géante de Bessières. Initiée en 1973, nous en sommes à la 37ème édition. En effet en 1991 l’omelette n’a pas eu lieu pas respect pour les forces engagées dans la guerre du Golfe.

Cette gargantuesque omelette a de plus un atout incontestable : la dégustation est gratuite !

 

Il convient d’arriver tôt (autour de 10 h 30) pour assister à tous les préparatifs.

Les chevaliers font leur entrée, précédés par la relève et accompagnés par les musiciens.

 

Omelette 01

 

Omelette 06

 Omelette 07

 

 

Omelette 08 

Respect des coutumes et traditions...

 

Omelette 05

 Omelette 02

 

On procède aux différentes intronisations. Ensuite commence le cassage des œufs, oui 15 000 à casser, ça prend du temps !

  Omelette 12

Et ça fait un sacré monticule de coquilles !

 

Omelette 14

L’organisation est rodée. Les tâches sont réparties, des chevaliers en toque blanche et cravate jaune, coupent le pain, 1 m 50 et 35 kg, pendant que d’autres cassent les œufs.  

Un certain chevalier se demande même comment il va s'en sortir !

Omelette 09

 

Omelette 10

 Omelette 13

La poêle en inox culinaire de 4 mètres de diamètre, avec un manche constitué d’un poteau téléphonique, est amenée sur le feu de bois, régulièrement entretenu par le « maître feu », par un chariot élévateur.

 

Omelette 04

 Omelette 20

La poêle est huilée puis y sont déversés les œufs battus. Plusieurs personnes remuent avec de longues cuillères en bois pour que cela n’attache pas.

 Omelette 16  Omelette 19

Le chariot élévateur retire la poêle du feu lorsque la cuisson souhaitée est atteinte.

 

Omelette 21

 

Des assiettes déjà parées d’un morceau de pain et d’une fourchette sont remplies d’omelette et enfin distribuées à la foule qui trépigne d’impatience. Pour les plus gourmands (et patients), une deuxième omelette est resservie.

 

Omelette 18

 

Omelette 15  Omelette 17

Quant à la technique de nettoyage de la poêle, oui je la trouve plutôt cool !

Omelette 22

 

Quelques chiffres annoncés : 5 kg de poivre, 1 kg de sel, 25 litres d’huile (et beaucoup d’huile de coude), des brassées de ciboulette et 15 000 œufs.

 

C’est une fête familiale. Un marché se tient en parallèle sur la place avec un toboggan géant pour les enfants.

En plus il a fait très beau, comme pour faire un pied de nez à la météo capricieuse annoncée.

En revanche je suis très déçue, je n’ai pas vu l’ombre d’une respounchous (asperges sauvages). Depuis le temps qu’on m’en rebat les oreilles j’aurais bien voulu y goûter !

 

Vous pouvez donc dès à présent ouvrir votre calendrier électronique préféré pour mettre une alerte au prochain lundi de Pâques.   

Repost 0
Published by dilettante - dans Culture
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 10:48

Mettre les beautés du patrimoine et l’art lyrique à la portée de tous, voici un objectif bien noble et finalement facilement réalisable, la preuve !

Mais quelle excellente idée ! Et comme toutes bonnes idées on se demande pourquoi cela ne s'est pas fait avant....

Et bien ne cherchez plus, ça existe et c'est l'Office de Tourisme de Toulouse qui le fait.

 

Et j'étais l'une des premières à en profiter (enfin parmi une centaine de personnes tout de même) !

Visiter de beaux patrimoines accompagnée de la chanteuse lyrique Soprano franco-italienne Veronica Antonelli et de ma guide conférencière préférée Geneviève Furnemont, fut un véritable concentré de magie. Avoir ainsi une telle voix à portée de soi, dans des lieux aussi divers, avec des accoustiques différentes est une chance unique.

   

Partons du Capitole avec tout d'abord un petit air de Ravel puis Carmen de Bizet , interprétés dans l'escalier de la cour Henri IV. Mon regret : que cet air ne fut pas donné dans l'escalier menant à la salle des mariages.

 

  monuments enchantés mairie1

 

Retrouvons Les Jacobins en compagnie de notre guide qui nous présente cette église, mon coup de coeur à Toulouse.

monuments enchantés jacobins4

 

L'église des Jacobins est encore plus belle sous le soleil. Les vitraux ravivent les peintures et donnent des couleurs aux colonnes de la nef.

 

monuments enchantés jacobins c

 monuments enchantés jacobins b  monuments enchantés jacobins a

 Nous retrouvons des notes d'Albinoni dans la nef des Jacobins  

monuments enchantés jacobins3

 

monuments enchantés jacobins2 

puis de l'Ave Maria de Caccini dans la salle du Chapitre du cloître. 

 

monuments enchantés jacobins chapitre1

 monuments enchantés jacobins chapitre3

C'est Cléopâtre de Haendel qui nous accompagne dans L'église de la Daurade pour un strip-tease inattendu ! En effet la célèbre vierge noire revêt à cet instant précis son habit pascal.

Quelle chance de voir cela, notre guide nous dit qu'en 20 ans de guide conférencière c'est la première fois qu'elle y assiste.  

 

monuments enchantés daurade2 Déshabillage

 monuments enchantés daurade3 La vierge en sous-vêtments  monuments enchantés daurade4 L'habit pascal

 

Nos pas nous conduisent ensuite sous le Pont Neuf avec Summertime de George Gershwin pour finir cette visite qui aura duré 1 h 30.

 

monuments enchantés pont neuf1

 

Avis aux amateurs, la prochaine visite est programmée pour le 28 mai 2011 à 16 h00, les billets s'achètent au tarif unique de 14 € à l'office de tourisme de Toulouse, Donjon du Capitole.

Repost 0
Published by dilettante - dans Culture
commenter cet article
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 22:31

Service de table Pop Art déniché à Leclerc, carafe à eau Pier Import, galets verre rouge Ikéa, couverts rouges Conforama, verre à vin Leclerc, verres à eau Gifi, sets de table Alinéa, portes-couteau rouges achetés au salon des artisans d'art à Toulouse en 2007.

 

dejeuner années70

 

Mon invité ? Andy ? Roy ? Richard ? Who knows !

Repost 0
Published by dilettante - dans Décoration de table
commenter cet article
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 15:00

Je pousse une nouvelle fois la porte de la Fondation Ecureuil sur la place du Capitole.

 

Voici une exposition un peu originale de Trân Trong Vû, artiste vietnamien, dans laquelle je pénètre et qui me fait oublier le bel espace qui abrite les oeuvres actuelles.

 

Plusieurs installations sont constituées de bâches plastiques tombant du plafond.

   

Dans la première salle on découvre "Illusions of war",  succession de rideaux qu'il faut écarter de la main pour se mouvoir.  Accueillie tout d'abord par une multitude de fleurs, je me retrouve face à un soldat armé. 

 

tran trong vu 02

 

Je traverse le rideau sans être touchée "ouf !"

 

Je m'attarde quelques minutes dans la salle des bagages  pour atteindre "Blue Memory" dans la salle du fond qui semblerait vouloir nous dire que nous sommes tous des clones au sourire un peu crispé...

 

tran trong vu 01

 

En descendant l'escalier mon regard se pose furtivement sur "Yellow Memory" qui me donne un sentiment de malaise. 

tran trong vu 03

 

Mais il y a l'espace "bâches à la correspondance"... agréable moment de perception visuelle...

 

Allez passer quelques instants dans cette exposition, vous y serez agréablement surpris !

 

Jusqu'au 30 avril 2011

Fondation espace écureuil
3 place du capitole - 31000 Toulouse
Entrée libre du mardi au samedi 11h - 19h30 (05 62 30 23 30)

Repost 0
Published by dilettante - dans Musées & expositions
commenter cet article
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 14:33

Aujourd'hui pour changer des musées, j'ai fait une visite industrielle... celle du plus grand journal de

Midi Pyrénées, La Dépêche du midi.  

Mais commençons avec un peu d'humour ...

J'aime bien les gros titres de première page de ce jour... C'est en pliant le journal qui nous a été offert à la fin de la visite que le sourire m'est venu...

Comme quoi tout est question d'interprétation, je vous laisse donc interpréter !

 

la dépêche

   

Allez soyons sérieuse !

 

Accompagnés d'une jolie guide, qui ne s'appelle pas Nathalie mais Marjorie de la société Taxiway, les privilégiés que nous sommes pénétrons dans l'antre de l'information. 

Les photos n'étant pas autorisées, je ne pourrai pas illustrer mon article mais je vous offre gracieusement (petits veinards !) les notes que j'ai prises lors de cette visite (environ 1 h 30).

 

Phase 1

Nous commençons par le hall d’accueil comprenant quelques pièces ancestrales (presque !) qui nous sont expliquées. Notre guide nous raconte tout sur la Dépêche, de sa création en 1870 à nos jours (le groupe La Dépêche regroupant environ 1000 personnes sur 8 filiales dans le secteur de la communication dont une agence de publicité et une de voyage), 80 % de ces employés le sont par la presse.

L’ancien matériel a été utilisé jusqu’en 1979. Il y avait alors 40 rotatives. L’édition avait moins de pages et utilisait moins la couleur.

 

A cette époque, le siège de la Dépêche était au 101 rue Alsace-Lorraine, cette belle façade Art déco (architecte Léon Jaussely, 1925) abritant aujourd’hui le magasin "Nature et découverte".

 

 FR09 - 31 TOULOUSE 17

   Des inscriptions que l'on voit difficilement à l'oeil nu y sont gravées.   dépêche ancien siège detail

Aujourd’hui, le journal est tiré à 200 000 exemplaires pour 17 éditions (18 avec le site internet) papier.Il y a au moins 1 édition par département. Le journal se compose de deux cahiers, le national et le local. Le journal national est identique pour toutes les éditions. 200 journalistes travaillent l’information dont 60 sur Toulouse.

En 2003 afin d’augmenter le tirage, deux nouvelles rotatives ont été installées pour 20 millions d’euros.

 

L’impression débute vers 23 heures et se termine vers 3 heures. Sont d’abord imprimées les éditions les plus éloignées pour qu’elles soient acheminées en premier.

 

23 journaux sont imprimés à la seconde en format « berlinois », environ 80 000 à l’heure. Quotidiennement sont nécessaires 50 tonnes de papier (à 600 euros HT la tonne) dont l’épaisseur est de 42 gr.

 

 

Phase 2

La salle de rédaction est aménagée à l’américaine (vaste plateau), elle est organisée par rubriques. Deux conférences de rédaction se tiennent par jour une vers 10h et une vers 17h30. Y sont présents le directeur de l’information, le rédacteur en chef de chaque rubrique, les reporters et la secrétaire de rédaction.

La conférence de rédaction du soir fait le point et gère les nouvelles informations. A 22 h 15 tout doit être prêt à imprimer.

Le travail est réparti à chaque journaliste pour l’information nationale et locale. Pour l’international les informations sont recueillies via l’AFP. Cela coûterait bien trop cher d’envoyer des journalistes à l’étranger.

En cas d’information importante, on peut encore modifier les impressions en cours.

Phase 3

PAO et infographie

Ce service s’occupe de la publicité dans tous les journaux du groupe. 40 personnes y travaillent.

La part de publicité dans le journal est de 47%. Si ce n’était pas le cas, le journal devrait être vendu le double de son prix actuel, 0.90centimes d’euro.

Le site internet est payé par la publicité. On y trouve 90% des informations de la version papier.

Phase 4

Photogravure

Les photographies sont transformées, vérifiées (notamment le tramage des photos en noir et blanc) et scannées.

Phase 5

Atelier CTP (Computer To Plate) – Gravure des plaques offset

2 lignes de machines impriment au laser les plaques offset (feuille d’aluminium avec un vernis chimique photosensible- coût unitaire 1 € 37 HT).

1500 plaques d’usage unique sont utilisées par jour et recyclées..

La plaque imprime un cylindre en caoutchouc à l’envers puis le cylindre imprime le papier. L’impression recto verso se fait en même temps.

Il y a 4 impressions, bleu, rouge, jaune et noir.

Les plaques sont positionnées dans deux étagères différentes. Les rotativistes viennent les chercher pour l’impression.

Phase 6

Salle des rotatives - 2 rotatives offset de 10 mètres de haut.

Chacune emploie 5 personnes : 1 bobinier, 1 conducteur et 3 rotativistes qui règlent la machine.

Les premiers journaux partent au recyclage. Quand le tirage est de qualité correcte, la cadence de la machine accélère.

Phase 7

Sous sol : stockage du papier et alimentation des rotatives.

Les bobines sont enveloppées dans une enveloppe cartonnée qui est ôtée seulement 4 heures avant l’utilisation afin d’éviter l’humidité sur le papier. Ce sont deux robots qui acheminent les bobines papier vers les rotatives. Une bobine se vide en ½ heure. Un système de collage (pose d’un collant double face) permet que chaque bobine se succède sans interrompre l’impression.

50 tonnes de papier sont utilisées par jour. 1 tonne coûte 600 euros HT (coût un peu plus élevé car le papier est recyclé).

Phase 8

Salle des expéditions

Les journaux arrivent directement des rotatives par deux lignes de crémaillères où ils finissent de sécher.

Ils sont ensuite « colisés » et équipés d’ un code barre qui permet de les diriger vers les tapis du quai des expéditions.

Pour les abonnés, l’expédition se fait par La Poste.

Phase 9

Quai des expéditions

Via les tapis de la salle d’expédition, les journaux arrivent près des 36 véhicules qui livrent les 60 dépositaires qui redistribuent à 3 800 points de vente. Ce sont ainsi 17 000 kilomètres qui sont parcourus par nuit.

Repost 0
Published by dilettante - dans Visite industrielle
commenter cet article
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 07:38

Vous vous imaginez bien qu'une droguée des musées comme moi ne pouvait pas aller à Bordeaux sans en visiter quelques uns !

Le musée des arts décoratifs est situé dans le très bel hôtel particulier de Lalande. Il témoigne de l'aspect d'une riche demeure aristocratique à Bordeaux à la fin du 18e siècle et présente des collections Art nouveau, Art déco et Design, facette que j'ai décidé de mettre en exergue.

FR11 Bx design 01   

J'ai un coup de coeur pour le meuble de Shiro KURAMATA (blanc et noir sur la droite). Design japonais évidemment.

 

FR11 Bx design 02

 FR11 Bx design 03  FR11 Bx design 06

 

FR11 Bx design 08

 FR11 Bx design 10

 

FR11 Bx design 05 Création de Ron Arad, designer et architecte

 FR11 Bx design 07

 

 

 FR11 Bx design 09 Création de Philippe Starck, designer français

FR11 Bx design 04

 

Création du célèbre architecte Frank Gehry (Musée Guggenheim à Bilbao, Maison dansante de Prague)

Repost 0
Published by dilettante - dans Musées & expositions
commenter cet article
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 22:38

Ah cette vieille rivalité entre Toulouse et Bordeaux ! N'étant ni Bordelaise, ni Toulousaine, je peux me permettre d'apprécier les deux !

 

Sous le soleil de ce début avril 2011 la pierre blanche des somptueuses façades de Bordeaux était encore plus resplendissante.

 

FR11 Bx 12 

 FR11 Bx 02  FR11 Bx 03

Les sculptures qui ornent les façades sont remarquables.

 

FR11 Bx 05

 FR11 Bx 06

 

FR11 Bx 04

 FR11 Bx 07  FR11 Bx 11

Depuis quelques années maintenant, le patrimoine bordelais est restauré, que du bonheur pour la fan que je suis.

 

FR11 Bx 13

 FR11 Bx 14

 

FR11 Bx 18 Tram station Stalingrad

 FR11 Bx 19 Jardin de la Mairie  FR11 Bx 25 Basilique Saint Michel

 

Une invitation à dîner par ma jolie fille aux yeux bleus cela ne se refuse pas ! Je recommande cet agréable restaurant "Les charettes" 17 Rue Elie Gintrac. Cadre sympa, belle présentation, service approprié... que du positif !

 

FR11 Bx 20

 FR11 Bx 21

 

Repost 0
Published by dilettante - dans France
commenter cet article
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 20:45

Les invités se chouchoutent, encore plus s'ils sont étrangers.

Pour mon amie Kacie, j'ai trouvé des serviettes de table spéciales USA ! Merci Lidl !

 

Dîner Kacie

 

Nappe en organdi dorée, service assiettes transparentes GIFI, verres dorés Pier Import, photophores dorés Alinéa, galets dorés casa parsemés sur la nappe.

Xavier, notre invité français a apporté du foie gras, du vin de paille de Gaillac et du fromage. Plat principal, coquilles Saint-Jacques, en dessert le charmant monsieur Picard nous a fourni un délicieux croquant au chocolat.

She loves the French way of life !

Repost 0
Published by dilettante - dans Décoration de table
commenter cet article
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 15:11

Entièrement paré d'un costume dont la beauté rime avec l'originalité, reine des bals paré-masqué dans les "universités" (dancings) le week-end pendant le carnaval, le Touloulou captive et cultive sa légende depuis des années. 
Ces messieurs en sont retournés et nombreux sont ceux qui rêvent d’être invités par ces belles de nuit mystérieuses car oui, ce sont elles qui invitent !

 

rv de touloulous

 

Les Touloulous se donnent rendez-vous pour aller danser au bal paré-masqué de Kourou

 

Elles ne parlent normalement pas à leur cavalier et transforment leur voix si elles ont à le faire. Touloulou, protégée par l’anonymat de son costume se fait tour à tour enjôleuse, espiègle et coquine… Elle vous entraîne pour un moment, ou toute la nuit, dans des danses lascives et l'atmosphère surchauffée vous projettera à la limite de l'explosion. Mais attention, Touloulou a aussi une charte de « bonne conduite ». Bien entendu, les rumeurs les plus folles circulent autour de Touloulou… Mais pourquoi ne pas laisser la part de rêve et de mystère planer sur cette tradition ?

 

touloulou 05

 

 

touloulou 03

 touloulou 04  touloulou 02a

 

Des universités ont été créées pour accueillir ces belles de nuit. Ces lieux de réjouissances fleurissent dans toutes les villes de Cayenne, Matoury et  Kourou. Les universités sont prises d’assauts et gare à ceux qui ne respectent pas les règles ! 

Les groupes musicaux qui animent les soirées utilisent le célèbre "piké djouk" avec une dextérité étonnante pour faire vibrer les foules ! Cela relève parfois de la danse acrobatique... Me croirez vous si je vous dis que le meilleur "pikeur" se voit remettre un diplôme : sacré coup de reins celui-là !

 

Les femmes non déguisées qui viennent juste pour faire les "voyeuses" n'ont pas intérêt à se mêler à la danse car elles seraient très mal vues, voire molestées, par les Touloulous qui sont alors capables de se transformer en véritables tigresses !

D’une année sur l’autre chacune s’affaire à ses costumes pour varier à chaque sortie. Il est impératif de ne pas être reconnue ! Les costumes sont soigneusement cachés dans la maison pour ne pas être découverts par le mari : non, il ne saura jamais !

 

En regardant le costume de nos somptueuses Touloulous, on imagine bien le soin qui lui est apporté. La toilette parfaite est celle qui est en complète harmonie : le masque de la même couleur et fait du même tissu que la robe.

 

touloulou or

 

vaval touloulou1

       

Une perruque, une paire de longs gants complèteront ce déguisement : la belle ne doit pas dévoiler un seul morceau de chair. Les magasins de tissus sont littéralement dévalisés et chaque année apporte sa nouvelle vogue. Des tenues complètes sont aussi proposées à la location dans de nombreux magasins. vaval touloulou2Mais, vous diront les pures et dures, faire sa robe soi-même, c'est déjà vibrer au rythme du zouk, c'est s'enivrer de la magie qui accompagne cette étrange tradition. Et cela a un coût  car les costumes se doivent être différents à chaque sortie.

 

     

Si un jour vous rencontrez un homme qui a eu la chance d’être invité par une mystérieuse Touloulou, il y a fort à parier qu’il vous narrera sa soirée avec un brin de regret dans la voix et d’étranges éclairs dans les yeux (n'est-ce pas Daniel ?)… Il repensera à cette belle qu'il a tenue toute la nuit dans ses bras. Qui était-elle ? Sa femme, sa voisine, sa chef de service ? Il ne saura jamais... Ah, nostalgie !

Certaines « Métros » sont devenus complètement accros à cette tradition et nombre d’entre elles, reparties vivre en Métropole, referont le voyage pour venir participer à cette étrange et à priori inoubliable expérience : j'ai même des noms !

  

Allez écouter sur You Tube la chanson de Francky Vincent "Pique-moi" (piké moi djouk djouk piké moi.... ) et pour vous donner une idée regardez quelques vidéos, chaud chaud l'ambiance !

 

Une expérience à tenter !

Repost 0
Published by dilettante - dans Culture
commenter cet article

Présentation

Recherche